Roberto Carlos, France vs Brésil
Les buts en matchs amicaux ne comptent pas? Mais ce coup-franc est différent. La course incroyable du ballon sur la frappe de Roberto Carlos contre la France en 1997 ne peut pas vraiment être expliquée. On a d’abord cru qu’il allait abattre un spectateur en tribune latérale, avant que la trajectoire ne s’inverse et que le ballon finisse dans le coin gauche du but d’un Fabien Barthez médusé, comme le reste du stade et les téléspectateurs.